Solenne Morigeaud | Nature hates emptiness

Solenne Morigeaud

 

 

Smoke and Mirrors

Le cache cache des disparues

Nature hates emptiness

Les surfaces

Sur les murs

Les imprimés

À propos

Contact

.........................................................

Questionnaire NOBELini

Menu

 

©2006-2010 Solenne Morigeaud

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment le design peut-il nous renseigner sur la façon dont les tissus et les cellules sont reliées et disposées dans notre corps?

 

Pour les NOBELini Awards, Marta Archanco, scientifique endocrinologue et Solenne Morigeaud ont unifié leurs compétences afin de développer un projet intitulé “Nature hates emptiness” (La nature à horreur du vide). Leur projet consiste en la conception d'une fenêtre antique vitrée avec du verre gravé, et trois volets intérieurs perforés en bois qui nous sur éclaire sur l'infinité de notre corps.

 

nobelini

 

 

Il était une fois, le monde de l'invisible

 

“Nature hates emptiness” est une fenêtre qui représente et simplifie ce que nous voyons quand nous observons un tissu au microscope. Ce projet communique ce qu'on appelle l'histologie, la branche de l'anatomie qui étudie la structure microscopique des tissus organiques. Tout comme un microscope peut, par étapes, agrandir et agrandir un tissu, les volets de cette fenêtre divulguent couches par couches ce qui se passe dans nos cellules. Cette fenêtre nous aide à comprendre notre corps et nous informe également sur ce monde invisible dont nous ne sommes pas toujours conscient, celui qui existe sous notre peau, au niveau cellulaire.

 

nobelini

 

Pour expliquer la façon dont les cellules de notre corps sont disposées, nous avons analysé les projets post-doctoraux de la scientifique, afin de représenter l'essence de son rôle: «L'appréciation des motifs créés par les tissus corporels et l'étude de la façon dont ils évoluent et changent du à une myriade de réseaux cellulaires »

Marta Archanco est chercheur endocrinologue depuis 2000, mais elle se considère essentiellement comme étant une microscopiste. Selon elle, le microscope est l'outil scientifique primordial pour étudier les modèles de tissus, et de localiser des protéines ou des gènes à un niveau cellulaire.

Voici quelques exemples de micrographies celluaires et de tissus, réalisés à la fois avec l'aide d'un microscope électronique, en utilisant diverses techniques de laboratoire telles que "staining", l'immunohistochimie (IHC) et l'hybridation in situ (ISH)
prise de la thèse Marta Archanco parmi d'autres sources:

nobelini

Révéler le caché...


Notre fenêtre et ses volets fonctionnent de la même façon qu'un objectif d'appareil photographique et que son équivalent dans un microscope, le miroir . Il est en charge de la prise d'images primaires et joue un rôle central dans la qualité des images que le microscope, représenté par la fenêtre, est capable de produire. L'objectif, représenté par les volets, est le premier composant que la lumière rencontre car elle voyage de l'échantillon à l'image plane.

 

Tel un microscope sur le monde, notre fenêtre dévoile les éléments invisibles couche par couche. En regardant les volets à distance, nous ne distinguons que des motifs perforés. En regardant à travers les perforations, nous pouvons voir le paysage qu'ils occultent. Le fait de perforer un matériau opaque représente l'apport de transparence à quelque chose qui ne l'est pas : Les cellules sont cachés sous la peau, donc invisibles, mais aussi, invisibles à l'oeil nu. En perforant le bois, nous éclairons ce sujet, nous dévoilons le monde cellulaire.

nobelini

Le premier volet est inspiré par un follicule antral secondaire (presque Graff follicule) de l'ovaire colorées par l'hématoxyline-éosine et visualisées au microscope (source: thèse de Marta Archanco de 2005). L'idée pour le deuxième volet vient de la microscopie optique de la glande thyroïde colorée à l'hématoxyline-éosine (source: Hubpages Inc.) L'histologie de l'os trabéculaire en situation de non-fonctionnement de tumeur endocrine du pancréas capturé par microscopie en lumière ont inspiré notre troisième volet (source: BrighamRAD cas d'enseignement de base de données).

Chaque panneaux de nos trois volets intérieurs a une incidence sur la couche qui se trouve derrière. La manière dont la lumière est filtrée sera différente si certains panneaux sont ouverts, et dévoilera
différents réseaux lumineux.

nobelininobelini

 

Parce que les cellules sont indépendantes mais liées les unes aux autres, nos volets font référence aux constellations : Une constellation est un ensemble d'étoiles reliées par une ligne imaginaire. Ici la perforation est l'étoile, et le motif, la constellation, comme le dévoile les ombres des volets.

nobelini

 

Le verre symbolise la plus profonde et mystérieuse part de nous-mêmes. La gravure incolore du verre représente le fait qu'un tissu ne possède pas de couleur propre ('il doit être coloré afin de devenir visible). L'effet fantomatique du verre gravé illustre cette absence de couleur, le motif étant inspiré une nouvelle fois par l'imagerie de la scientifique.

La première réaction du designer, à la vue des images de la scientifique, a été d'essayer d'imaginer à quoi ces images pourraient être comparées? Il semblerait en effet que de nombreuses similitudes puissent être trouvées entre les motifs que créent les tissus et certains objets, ou des situations quotidiennes. Utiliser des objets de la vie de tous les jours, ou des métaphores dans le but d'illustrer des concepts complexes est une technique très efficace qui a été largement utilisée dans le domaine scientifique. Dans la nature, il est facile de trouver des situations qui rappellent naturellement certaines images microscopiques. C'est encore une façon de comprendre comment les cellules s'adaptent les uns aux autres et à l'environnement.

nobelini

1. 2. Cellule de Purkinje du cervelet avec la méthode Golgi du Dr AW par Santiago Ramon y Cajal en 1899 vs "Two Trees" Photo de Mark Evan Thomas (1960-2006). 3. 4 Ordinateur de couleur en microscopie électronique à balayage d'un vieil os ostéoporotique vs photo d'une éponge, collection Image Wellcome.

 

Partant de ce principe, nous avons réalisé que l'écume crée des connexions similaires à celles des tissus adipeux, ce qui nous a inspiré la gravure du verre.

nobelini

Light microscopy viscérale du tissu adipeux blanc (a) et interscapulaire tissu adipeux brun (b) coloration à l'hématoxyline-éosine et montré par microscopie optique. (Source: Trends in Cell Biology Vol.19 No.4, pages 141-146, 2009), et Foam (2009), par Solenne Morigeaud.

Les micrographies nous dévoilent que les cellules ont horreur du vide. Elles s'associent pour former des tissus, qui à leur tour s'associent pour former des organes. Les cellules communiquent avec leur environnement : La communication cellulaire s'effectue par des molécules pas toujours visibles qui peuvent uniquement être observées au microscope. C'est ce qu'on appelle la signalisation cellulaire.
Cette fenêtre représente le principe de la microscopie, et explique la façon dont les cellules et les tissus sont agencés et connectés. Elle symbolise l'inconnu de la vie, que l'on retrouve à la fois dans l'infiniment grand (les constellations), et dans l'infiniment petit (les cellules). Les volets révèlent différents réseaux lumineux, il s'agit d'une représentation poétique de notre corps et de nos relations sociales :

Nous vivons de façon indépendante, ayant tous nos fonctions propres, mais faisons partie d'un réseau complexe.


Ouvrez et fermez les volets à votre guise,
Voyez le Grand
Et le Petit…

Pour en savoir plus sur Nature hates emptiness et télécharger notre entière candidature sur le site fabric of life.

Nous attendons vos commentaires sur le blog scientifique "Under the microscope"

 

Votre avis est important pour nous. Merci de bien vouloir remplir questionnaire en cliquant ici

 

Références


1. Nobel Price Organization
2. Bradbury, S. 1967. The Evolution of the Microscope. Pergamon Press. Oxford.
3. Dr. Toy’s Guide