Solenne Morigeaud | Smoke and Mirrors

Solenne Morigeaud

 

 

Smoke and Mirrors

Le cache cache des disparues

Nature hates emptiness

Les surfaces

Sur les murs

Les imprimés

À propos

Contact

.........................................................

Menu

 

©2006-2010 Solenne Morigeaud

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment un design réactif à son environnement peut il nous sensibiliser à la prévention de la menace d’extinction qui pèse sur de nombreuses espèces florales ?

« Le cache-cache des disparues » est une conception de revêtement de sol qui a pour but d’informer et de sensibiliser la population sur l’intérêt de la gestion et de la conservation de la nature.

cachecache

S’inspirant de la liste floristique concernant les espèces rares, menacées ou protégées de Wallonie établie par l’Association pour l’Etude de la Floristique, le projet «Le cache-cache des disparues» offre une nouvelle possibilité poétique d’œuvrer pour la protection de notre biodiversité.
Des illustrations de plantes menacées apparaissent et disparaissent sur le sol réagissant à la lumière du soleil et créant un jeu de cache-cache avec les espèces, de la même façon que les variétés de la liste se cachent ou se dévoilent sur leur site.

cachecache

Selon l’Observatoire de la Faune, de la Flore et des Habitats en Wallonie (Ministère de la Région Wallonne, DGRNE), il arrive très souvent que ce soit lors de la destruction ou de la perturbation d’un site que l’on apprenne “qu’il s’agissait d’une des dernières stations d’une espèce protégée ou menacée ou que l’habitat qui y était présent était l’un des derniers témoins d’un patrimoine historique et biologique » (1).

L’observatoire est convaincu que l’information des acteurs qui agissent sur l’environnement doit être prioritaire, annonçant que, dans la majorité des cas, l’intérêt d’un site aurait pu être tenu en compte si son gestionnaire avait été informé de la présence d’éventuelles espèces menacées.

C’est donc dans le but d’informer, d’initier et de sensibiliser ces gestionnaires et le grand public à l’intérêt de la gestion et de la conservation de la nature que cette liste à été diffusée, précisant que le Système d’Information sur la Biodiversité n’est pas uniquement destiné aux spécialistes ou aux professionnels.

Par conséquent, la création d’un projet œuvrant pour la diffusion de cette information, tel que «Le cache-cache des disparues» peut être bénéfique pour la conservation de la nature.

Entre 1996 et 1997, sous la demande de la Direction de la Conservation de la Nature et des Espaces verts, l’Association pour l’Etude de la Floristique a actualisé le travail de A. Lawalrée et L. Delvosalle (1969) concernant les espèces rares, disparue ou menacées en Wallonie (2).
Finalisé en 1999, le travail a permis d’établir une liste floristique concernant ces espèces (Ptéridophytes et Spermatophytes). Plus de 650 taxons ont étés traités, parmi lesquels les espèces suivantes, qui ont servi d’inspirations pour « Le cache-cache des disparues ».

 

cachecache

La photo réactivité inspirera la facette poétique du projet. Partant du constat que les plantes réagissent à leur environnement, il semblait intéressant de faire un parallèle entre la disparition réelle de la plante en tant qu’espèce, et entre l’apparition et la disparition imagée de la plante dans l’ombre du soleil.
De ce fait, les illustrations florales monotones présentes sur le sol ombragé se révèlent être en fait très colorées au soleil et symbolisent un jeu de cache-cache avec des disparues.

cachecache

C’est donc avec surprise que le spectateur découvrira que le produit réagit à son environnement, tout comme les espèces menacées réagissent au leur.
Le choix de créer un revêtement pour le sol renforce le contexte en symbolisant le sol forestier où les espèces se développent puis disparaissent.

Ajoutons à cela une dernière note poétique : L’encre photochromique ne résistera pas aux piétinements et aux passages continus, tout comme les plantes. “Le cache-cache des disparues” est un projet délicat et éphémère.

 

 

cachecache

 

Entre design délicat et sujet délicat, « Le cache-cache des disparues » nous invite à observer la nature et les sites menacés.
Ce design réagissant à son environnement nous invite à en faire autant.
Plus qu’un projet de design d’intérieur en hommage à la nature, il permet de faire connaître le statut de certaines espèces et jouera à long terme un rôle d’informateur sur la fragilité de la biodiversité.

(1) : L’Observatoire de la Faune, de la Flore et des Habitats en Wallonie (Ministère de la Région Wallonne, DGRNE)
http://biodiversite.wallonie.be/OFFH/home.html

(2) : Lawalrée et L. Delvosalle (1969) Ptéridophytes et Spermatophytes rares, disparus ou menacés de disparition en Belgique. Bruxelles, Minist. Agric., Adm. Eaux et Forêts, Serv. Conserv. Nature, Travaux, 4 : 23-86.

AUTRES SOURCES :

Première liste des espèces rares, menacées et protégées de la Région Wallonne (Ptéridophytes et Spermatophytes). Version 1 (7/3/2006). Par J. Saintenoy-Simon, avec la collaboration de Y. Barbier, L.-M. Delescaille, M. Dufrêne, J.-L. Gathoye et P. Verté

http://biodiversite.wallonie.be/especes/ecologie/plantes/listerouge/